Gymnase Alice Milliat

Requalification des locaux du Marché Victor Hugo en équipement sportif et commerces
à Bordeaux (33)
maître d’ouvrage
Ville de Bordeaux
maître d’oeuvre
marjan hessamfar & joe vérons architectes associés mandataires,
Terrell BET structure, Alto BET fluides, Emacoustic acousticien
mission
loi MOP + OPC
démarche
HQE
montant des travaux
2 504 548 € ht
surface
1 660 m² shon
phase
livré en 2018

 

Le Gymnase Alice Milliat, situé cours Victor Hugo au centre-ville de Bordeaux, vient s’implanter en lieu et place de l’ancien marché couvert Victor Hugo qui occupe une partie d’un vaste complexe : le marché-parking-palais des sports, construit en 1962, et devenu un symbole du patrimoine architectural contemporain de la ville. Ce nouvel équipement accueille une salle multisport, un dojo, une salle dédiée à la danse et aux sports de bien-être ainsi que deux commerces.

Notre proposition architecturale repose sur trois orientations principales : accroître l’apport de lumière naturelle au cœur du bâtiment, rendre visible le nouvel équipement de quartier dans le respect de l’œuvre architecturale d’origine, reconquérir l’espace public en pied de bâtiment.

Nous avons glissé une boîte en verre sous le parking qui contraste avec l’architecture brute en béton du bâtiment existant tout en restant dans un langage minimaliste et épuré.
La façade principale, située sur le cours Victor Hugo, regroupe l’entrée dans le nouvel équipement en son centre et deux commerces  de proximité qui occupent la quasi-totalité de la façade (à l’exception du hall d’entrée) et un peu moins d’un quart des façades latérales. Dans le prolongement des commerces, les équipements sportifs bénéficient d’un traitement de façade équivalent mais leur position en retrait par rapport au cours Victor Hugo permet une situation plus intimiste.
Si en journée, la position centrale de l’accès principal permet un repérage franc de l’entrée, la nuit, lorsque l’établissement ferme ses portes, la boîte vitrée redevient parfaitement lisse et offre au passant la lecture d’un volume transparent d’une grande simplicité, juste glissé sous l’imposante structure de béton.

L’idée d’une façade sophistiquée et l’utilisation de matériaux nobles, tels que le laiton et le bois, viennent contrer l’image habituelle des équipements sportifs, qui s’expriment souvent dans la «robustesse». Nous nous sommes également attachés à cacher au maximum les divers réseaux techniques, aussi bien en façade qu’à l’intérieur de l’équipement.
Le traitement de la façade participe à la promenade urbaine piétonne repensée du secteur sauvegardé de Bordeaux.

En relation directe avec l’espace public, l’accueil constitue la «vitrine» du nouvel équipement sportif.  Sa position centrale et sa grande transparence permettent une représentation optimale de l’équipement depuis la rue et l’apport de lumière naturelle dans la salle multisport.

Offrant un généreux volume en double hauteur, il a été pensé comme un lieu de convivialité, d’information et de rencontre pour les sportifs et les personnes qui les accompagnent.
La configuration du hall d’accueil et la signalétique directionnelle, assurent une distribution claire des espaces sportifs ainsi que des vestiaires.

Les espaces sportifs occupent la totalité du rez-de-chaussée. Pour l’ensemble des salles de sport, une attention particulière et systématique a été portée à l’éclairement des aires de pratique, à la transparence des espaces et à la générosité des volumes.
Située dans l’axe de l’espace d’accueil, la salle multisport occupe une place centrale au cœur du bâtiment. Elle dispose d’un volume généreux en double hauteur. Largement ouverte sur l’espace d’accueil, elle bénéficie d’un éclairage naturel en second jour grâce aux façades filets et aux vitres situées en partie haute des parois séparatrices latérales. En plafond, elle reçoit un traitement acoustique absorbant doublé d’une isolation thermique.
Latéralement et de part et d’autre de la salle multisport, le dojo et la salle dédiée à la danse et aux sports de bien-être bénéficient du même volume et des mêmes dispositifs d’isolation thermique et acoustique. Elles bénéficient également de façades donnant sur rues et d’un éclairement naturel optimal. Un dispositif brise-vue par double vitrophanie sur les façades vitrées latérales permet de préserver l’intimité des usagers tout en conservant la vue sur l’extérieur.

Les parois séparatrices entre les salles de sports sont dotées d’espaces de rangement et de bancs en bois en partie basse qui participent aussi au traitement acoustique de l’espace. Le dojo est également équipé d’un rangement bas en bois pour déposer les chaussures avant d’entrer sur le tatami.

L’accès aux vestiaires situés en sous-sol se fait par le biais d’un ascenseur et de deux escaliers situés aux extrémités est et ouest de l’équipement. L’équipement dispose de quatre ensembles vestiaire-douche affectés en fonction des activités. Un bloc sanitaire homme et un bloc sanitaire femme sont implantés à proximité immédiate des vestiaires. L’ensemble de ces locaux est en communication directe avec un vaste espace casiers destiné à sécuriser les effets des sportifs pendant leur activité.