Pôle éducatif et culturel

Construction d’un pôle éducatif et culturel, quartier du Hameau à Pau (64)
maître d’ouvrage Ville de Pau, Société d’équipement des Pays de l’Adour mandataire
maître d’œuvre marjan hessamfar & joe vérons architectes associés mandataires, Camborde architectes co-traitants, OTCE bet, Inddigo bet hqe, Signes paysagistes
mission loi MOP – signalétique
démarche HQE – BBC
montant des travaux 8 380 000 € ht
surface 5 718 m² shon
phase pole éducatif livré sep. 2012 – pôle culturel avr. 2013

 

technal cuivre

L’opération vise à implanter un pôle éducatif et culturel (PEC) dans le quartier du Hameau situé au nord-est de Pau. La volonté de rassembler autour d’un seul et unique équipement une crèche, un groupe scolaire, une médiathèque, une agora et une salle festive constitue une réelle opportunité de créer un équipement public unique fédérateur, capable de renouveler l’image du quartier.

La parcelle assiette du projet occupe un emplacement stratégique au coeur du territoire en reconquête, carrefour de l’avenue de Buros avec la rue de Portet. Cette accroche forte à la ville implique un traitement particulier de l’angle par l’aménagement d’un parvis marquant l’espace public. Le site est bordé dans sa limite nord par la future promenade le long du ruisseau de l’Ousse des Bois. Il s’agit de s’insérer dans le projet d’aménagement global du quartier. Notre projet met l’accent sur la nature partagée du parvis et l’aspect complémentaire des programmes. Ainsi, les entrées du groupe scolaire et de la médiathèque, marquées par la présence d’un large vide en double hauteur commun à l’ensemble des équipements, renforce d’une part le statut d’équipement public du PEC, et participe d’autre part à qualifier la rue piétonne créée en lui offrant un porche.

Nous avons pris le parti d’imaginer un pôle éducatif et culturel, homogène dans sa composition et intégrant des entités autonomes et complémentaires dans leurs fonctionnements.

L’ensemble des éléments programmatiques du projet se répartit autour d’un vaste espace extérieur végétalisé formant un cœur d’ilot. Cet ensemble constitue une séquence le long de la promenade urbaine.

Pour l’ensemble des équipements, notre attention s’est portée sur le positionnement des espaces par rapport aux nuisances présentes dans le site. Le projet forme une équerre matérialisé par le groupe scolaire, entre l’avenue de Buros, voie de circulation importante et la rue de Portet. Le groupe scolaire en R+1 qui tourne le dos à la rue et la médiathèque en R+2 constituent les façades urbaines protectrices du cœur d’ilot.

Ainsi, l’aile ouest du groupe scolaire préserve les cours des désagréments de l’avenue de Buros, de la même manière que la médiathèque et la crèche s’adossent à l’impasse de Condom. La crèche située à l’arrière du cœur d’ilot se trouve ainsi protégée des bruits environnants.

Le porche en double hauteur marque l’entrée de l’ensemble de l’équipement depuis l’esplanade rue de Portet. Il se glisse entre la médiathèque et le groupe scolaire, formant une fenêtre sur la promenade urbaine. Ce porche intégre tous les programmes et relie l’étage du groupe scolaire à la médiathèque par le biais d’une passerelle.

L’ensemble des bâtiments ainsi répartis autour d’un cœur d’ilot forme un cocon protecteur pour les espaces d’évolution des enfants.

La rue intérieure apparaît comme la colonne vertébrale de distribution piétonne des divers éléments programmatique. La promenade urbaine se prolonge par une passerelle vers l’autre berge de l’Ousse des bois afin de relier la salle festive à l’ensemble du programme.

L’enjeu principal de ce projet est de créer un pôle éducatif et culturel unique et homogène, articulé autour d’une même spatialité.  L’ensemble groupe scolaire et médiathèque est unifié sous une même toiture. Le traitement général des façades renforce la lecture d’une globalité fonctionnelle par l’usage de même matériaux, béton, bois, métal et verre, pour l’ensemble des entités.

La création d’un patio au cœur de l’ouvrage permet à la fois d’apporter une luminosité mieux répartie dans l’ensemble des espaces et de favoriser une intimité propre aux établissements tout en conservant des relations vers l’extérieur ciblées et maîtrisées.