Maison de l’économie

Construction du bâtiment H1, Université de Bordeaux, Site de Pessac (33)

 

maître d’ouvrage Université de Bordeaux
maître d’oeuvre marjan hessamfar & joe vérons architectes associés mandataires, BET TCE TPFI Bordeaux, BET HQE 180 INGENIERIE, Acousticien EMACOUSTIC
mission loi MOP + SSI + SEM
démarche HQE Label « bâtiment bio-sourcé niveau 3 » + option BEPOS
montant des travaux 11 100 000 € ht
surface 6 800 m² SDP – 4 866m² SU
phase chantier

 

 

La construction du bâtiment H1 s’inscrit dans le cadre de l’Opération Campus initiée par l’Université de Bordeaux. Elle constitue l’un des projets majeurs visant à renforcer la centralité de l’esplanade Montaigne-Montesquieu.
Le bâtiment H1 accueille dans un même ensemble trois entités fonctionnelles : La Maison de l’Économie, les Administrations des facultés de Droit-Sciences Politiques et d’Économie-Gestion ainsi que des espaces mutualisés à l’échelle du Campus.
Les objectifs de la Maitrise d’ouvrage étaient clairs : il s’agit de concevoir un équipement novateur, pérenne et exemplaire en matière de qualité environnementale.

 

S’appuyant sur l’environnement bâti et paysager dans lequel il s’insère, le futur bâtiment s’implante à l’alignement du bâtiment G au nord comme au sud pour offrir une continuité de façades. Il est conçu de manière à conserver les trois arbres au sud-est du site : deux chênes remarquables et un pin.

 

S’articulant autour de trois patios généreux, l’organisation intérieure du projet est claire. Chaque pôle fonctionnel forme une entité homogène au sein du bâtiment. L’accueil général est situé au centre et distribue les différents pôles. Les circulations verticales sont stratégiquement positionnées pour garantir une séparation des flux efficace et le fonctionnement autonome de chaque pôle. Les circulations sont pensées à l’échelle globale du bâtiment dans une logique de fluidité des plans.

 

Représentant le pôle majeur du bâtiment H1, tant pour ses activités de recherches innovantes que pour son rayonnement géographique, le Maison de l’Economie profite d’un emplacement privilégié. Elle se développe sur quatre niveaux en bénéficiant de nombreux espaces de convivialité à l’intérieur comme à l’extérieur par le biais de terrasses et de patios.

 

Les différentes composantes du projet ont été pensées dans le but de concevoir un bâtiment rationnel et capable de s’adapter aux évolutions futures de l’université : composition du plan, principes de structure et de façades, équipements techniques. Les plans des niveaux sont donc conçus suivant une trame constructive rigoureuse. Cette trame est homogène dans l’ensemble du bâtiment pour permettre une permutation facile d’une entité fonctionnelle à une autre, une relocalisation ou encore un agrandissement.

 

Notre proposition architecturale découle également de notre désir d’offrir des lieux de travail et de vie de qualité. Pour cela nous avons porté une attention particulière à l’apport de lumière naturelle, aux vues sur l’environnement paysager et à la création d’espaces de détente extérieurs.
Les espaces intérieurs s’articulent autour de trois patios généreux qui apportent la lumière naturelle au cœur du bâtiment et éclairent les circulations à chaque étage. Les cloisons entre les bureaux et les circulations sont partiellement vitrées pour offrir un complément d’éclairage naturel et des transparences visuelles. Il en résulte une ambiance intérieure claire et lumineuse propice au travail et au bien-être.
Des espaces de détente extérieurs sont créés à chaque niveau du bâtiment et pour l’ensemble des usagers. Reflet de l’environnement paysager de qualité, les patios et les terrasses sont aménagés avec soin comme des jardins d’agrément. Ponctués de plantes et d’arbustes en pots, ils offrent une vue de qualité depuis les espaces intérieurs.

 

Notre projet présente une écriture architecturale rationnelle et contemporaine adaptée à son identité de bâtiment universitaire et en résonance avec les autres équipements du site.
Les façades sont pensées dans une logique de confort, vis-à-vis de la protection solaire en particulier, de pérennité, et d’évolutivité.
Constituées de trois matériaux principaux, le béton clair, le métal et le verre, elles offrent un ensemble architectural homogène.