Lycée Français de Madrid

Construction d’un nouveau gymnase et extension du secondaire du Lycée Français de Madrid site Conde de Orgaz – Madrid (Espagne)

maître d’ouvrage Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger (AEFE)
maître d’œuvre marjan hessamfar & joe vérons architectes associés mandataires, htc arquitectos architectes cotraitants, terrell bet structure, louis choulet bet fluides / HQE, idtec projets de ville paysagiste & VRD, overdrive économiste
mission loi MOP
démarche HQE – Label Effinergie+
montant des travaux 9 000 000 € ht
surface 10 947 m² SU
phase concours mai 2018

 

images : Preview

 

Implanté depuis 1969 sur le site de Condé de Orgaz, au nord-est de la ville, le lycée Français de Madrid affirme une identité architecturale forte au sein d’un paysage très présent, véritable atout du lieu. Emblématique de par son architecture brutaliste remarquable, l’ensemble du Pôle secondaire a besoin d’être repensé pour répondre aux besoins pédagogiques de l’établissement. Le projet prévoit donc la reconfiguration et l’extension du collège-lycée, ainsi que la création d’un nouvel équipement sportif ouvert au quartier.

Dès l’entrée sur le site, la cour d’honneur et son jardin offrent une mise en scène du végétal, faisant écho à l’architecture très tramée du site. Un peu plus loin, le niveau d’accès du Secondaire propose des vues transversales sur les espaces extérieurs par les galeries qui encerclent le patio. Ces vues dégagées se prolongent vers la cour des collégiens, et au-delà, vers le stade. La cour surplombe un paysage planté et dégagé. Les cours du collège et du lycée sont également très proches d’un ensemble végétal de qualité : la pinède. Enfin, des alignements d’arbres de hautes tiges structurent les cheminements piétons à travers le site et apportent de l’ombre.

Notre proposition architecturale découle de la volonté d’offrir de nouveaux espaces, en mettant en valeur le contexte architectural et paysager remarquable du site.

Pour l’extension du secondaire, nous avons fait le choix d’un bâtiment d’un seul niveau afin de minimiser son impact visuel et de conserver les vues dégagées vers le grand paysage et la pinède offertes par le site en terrasses.

Nous avons tiré parti de la topographie du lieu en insérant le bâtiment dans les dénivelés successifs du terrain. La cour d’honneur remarquable et appréciée des usagers est conservée à l’identique. Elle conservera donc ses fonctions d’accueil et de jardin calme.

La cour du collège est délimitée par l’extension, la rapprochant de la typologie du patio. De forme carrée, elle souligne la trame du bâtiment existant et dessine un cloître contemporain avec sa galerie périphérique qui offre des espaces de pause ombragés cadrant vers le paysage dégagé à l’Est.

La toiture plantée de l’extension, située dans la continuité de la cour du lycée, se développe comme un jardin en terrasse vers le grand paysage. Elle vient également créer un large balcon partiellement planté devant le CD1, qui permet d’étendre les espaces communs vers l’extérieur. L’impression de transversalité qui existe entre la cour d’honneur, le patio et la cour du collège est préservée et mise en valeur par cette terrasse.

L’équipement sportif vient s’implanter au fond de la parcelle, à proximité des terrains de sports extérieurs. Les trois terrasses successives qui composent l’emprise dédiée à l’équipement nous ont donné l’opportunité de travailler le programme en l’intégrant dans le sol.  Ainsi, afin de minimiser son impact visuel sur le site, la moitié du bâtiment est semi-enterré et seul le plateau polyvalent émerge du sol avec sa grande toiture tramée en béton. Par une écriture sobre et élégante, cette couverture permet de souligner la création d’un équipement sportif qui sera structurant dans la vie du Lycée Français et qui marquera son image vis-à-vis du public extérieur. Les accès au bâtiment sont marqués par le débord de toiture et protégés des intempéries. Des gradins extérieurs, créés le long de la façade Ouest du bâtiment permettront au Lycée d’exploiter le potentiel de ses terrains de sport extérieurs en les mettant en scène et en accueillant du public lors de matchs ou d’événements sportifs. Le fait de proposer un bâtiment semi-enterré et des toitures végétalisées permet de garder une échelle appropriée notamment vis-à-vis de l’école maternelle située à proximité et de proposer un paysage « vu » qualitatif depuis les constructions voisines.