Groupe scolaire ZAC Rouget de Lisle

Construction d’un groupe scolaire de 16 classes, ZAC Rouget de Lisle à Poissy (78)

maître d’ouvrage Ville de Poissy

maître d’oeuvre Marjan Hessamfar & Joe Vérons architectes associés mandataires et économiste, Vivien bet fluides et HQE, Tec.Co bet structure, Via infrastructure bet VRD, idB acoustique acousticien, Cuisinorme cuisiniste, Geotec géotechnicien

mission Loi MOP + DIA – SIGN – SYN – HQE – GEOTECH

démarche HQE – Passivhaus

montant des travaux 9 013 000 € HT

surface 3 383 m² SDP

phase études

 

Images : Air Studio

 

S’inscrivant dans une démarche HQE et Passivhaus, notre projet pour le futur groupe scolaire de l’Ecoquartier Rouget-de-Lisle à Poissy, se veut exemplaire en matière de sobriété, d’efficacité énergétique et de bilan carbone. Conçu selon une démarche bioclimatique affirmée, il met en oeuvre un maximum de matériaux biosourcés et prévoit le recours aux énergies renouvelables, avec la mise en place de panneaux photovoltaïques en toiture du RDC. Le réemploi de matériaux issus de la déconstruction de plusieurs maisons présentes sur le site est également envisagé.

Nous avons opté pour une implantation en T qui respecte l’échelle urbaine de l’îlot et maximise les espaces végétalisés. Le groupe scolaire se développe majoritairement en RDC, seule une partie de l’élémentaire prend place en R+1. Les différentes composantes du projet ont été conçues avec le souci permanent d’offrir un bâtiment « capable » de s’adapter à des évolutions futures.

Le projet paysager relie les éléments architecturaux et articule les espaces en une ambiance végétale apaisante et immersive.

Les cours de récréation sont ponctuées d’arbres et de végétations qui apportent ombre et fraîcheur, tandis qu’un jardin potager pédagogique s’installe au coeur du projet. Directement accessible depuis les zones de restauration, il s’établit comme une continuité des espaces végétalisés du quartier et du groupe scolaire valorisant la biodiversité urbaine, sauvage et cultivée, au travers d’un verger et de bacs potagers dédiés au comestible

L’ensemble de ces espaces végétalisés permet de faire respirer les sols et de gérer les eaux pluviales tout en favorisant l’éveil au vivant.