Centre Technique Environnemental

Construction du centre technique environnemental de la Communauté d’agglomération du bassin d’Arcachon Sud, à la Teste-de-Buch (33)


maître d’ouvrage
Communauté d’Agglomération Bassin Arcachon Sud (COBAS)
maître d’œuvre marjan hessamfar & joe vérons architectes associés mandataires,
TPF Ingénierie BET TCE
mission loi MOP + OPC
démarche HQE
montant des travaux 5 894 000 € HT
surface 5 680 m2 shon
phase livré en mars 2018

 

Le pôle technique de la COBAS s’insère dans l’environnement paysager du Canal des Grandes Landes et de l’hippodrome de la Teste de Buch. Il accueille sur un même site des activités diverses et complémentaires réparties dans trois bâtiments :
– Le bâtiment d’accueil, positionné face à l’entrée dans le site, constitue la façade principale de l’équipement et incarne l’image qui en est offerte au public. Il regroupe le pôle administratif, le service relation usagers et l’ensemble des locaux communs.
– Le bâtiment des ateliers, implanté dans la partie sud du site, regroupe les locaux destinés aux services garage, travaux et magasin. Il est constitué de 12 travées de 90 m2 majoritairement libres de cloisonnement et traversantes.
– Le bâtiment destiné au stationnement des véhicules du pôle technique est implanté dans la partie nord du site, face au bâtiment des ateliers. Il regroupe 20 emplacements pour véhicules légers et 40 emplacements pour véhicules lourds.

S’ils abritent des fonctions diverses, ces trois bâtiments se font écho grâce à leur identité architecturale : dans le dessin des toitures d’une part, et en privilégiant l’usage du bois en façade d’autre part.

Le bâtiment d’accueil se projette vers le paysage et l’hippodrome. Il se glisse sous une grande toiture en tasseaux de bois qui l’abrite, telle une ombrelle. Un talus végétalisé lui sert d’assise en partie basse, faisant écho à la végétation alentour et ne s’interrompant qu’au droit de chaque entrée. Au sud, côté hippodrome, l’ombrelle à lamelles de bois se prolonge au-dessus de la terrasse permettant de profiter de la vue à l’ombre. Les façades alternent avec sobriété vitrage et vêtures bois ajourées, fixes ou mobiles. Elles sont protégées du soleil par l’avancée de toiture qui dessine des jeux d’ombre variant selon l’heure de la journée.

De par leur fonctionnement, les deux bâtiments techniques présentent des linéaires de façades considérables : 95 mètres pour le bâtiment de stationnement et 75 mètres pour le bâtiment des ateliers. Pour réduire leur impact visuel, nous avons choisi de les fractionner en modules de dimensions réduites. Ces modules disposent de toitures en pente dont le sens s’inverse une fois sur deux afin d’alterner chéneaux et faitages en lecture de façade. L’effet de quinconces ainsi obtenu permet de créneler la hauteur des bâtiments et d’en atténuer la perception. Il est renforcé par le traitement en damier des façades où alternent panneaux ajourés en bois noble et bardage métallique avec effet miroir. Cette alternance permet en outre l’apport de lumière naturelle au travers des joues latérales des pentes de toits. L’utilisation de polycarbonate filtre une lumière vive en lumière douce, évitant l’effet d’éblouissement. Enfin, l’usage du même bardage métallique en façade et en toiture offre une identité homogène à l’ensemble.

Ainsi conçus les bâtiments techniques singularisent la typologie du hangar industriel traditionnel et renvoie à une échelle plus humaine.

Pour cet équipement, nous avons également porté une attention particulière à la gestion des flux et à la sécurité des usagers. Ainsi le système de circulation a été pensé suivant une logique de séparation des flux : flux piéton et flux véhicules d’une part, flux technique et flux personnel d’autre part. Les parcs de stationnement destinés au personnel et aux visiteurs sont regroupés et disposés à l’avant du bâtiment d’accueil de manière à être immédiatement accessibles et à ne pas interférer avec les zones techniques.