Centre de formation des apprentis

Construction du centre de formation des apprentis à Mont de Marsan (40)
maître d’ouvrage Chambre des métiers et de l’artisanat des Landes, SATEL moa mandataire
maître d’œuvre marjan hessamfar & joe vérons architectes associés mandataires, OTCE bet, Inddigo bet hqe, Cuisinorme cuisiniste, Sabine Haristoy paysagiste
mission loi MOP – EXE partielle – équipements de cuisine
démarche HQE
montant des travaux 10 265 000 € ht
surface 6 404 m² shon
phase VISA DET – livraison nov. 2013

 

Le Centre de Formation des Apprentis de Mont de Marsan est un bâtiment d’enseignement qui accueille 600 élèves. 6 pôles d’apprentissage sont dispensés et forment les étudiants aux métiers de :
- l’alimentation, (boucherie/charcuterie/pâtisserie/boulangerie/chocolaterie/glaces)
- l’esthétique, (coiffure/onglerie/maquillage)
- la fleuristerie
- la vente
- la tapisserie.

Adossé à une forêt classée NATURA 2000 de chênes centenaires et de pins de haute taille, le bâtiment se glisse sous une strate végétale pour se fondre dans le bois.

Constituant un talus végétal, il laisse ponctuellement en suspens des boîtes, comme posées sur le paysage. La silhouette de 128m de long ainsi brisée, crée une ligne basse où l’équipement est signalé par la présence de volumes saillants dont l’échelle est maîtrisée.

L’entrée sous la boîte centrale permet la seule traversée du talus depuis la prairie du parvis vers la forêt en arrière. Cet appel de lumière, est une invitation pour entrer à l’intérieur des modules clairs et blancs où la présence généreuse de la lumière surprend le visiteur.

De plus, le talus permet de protéger le bâti des aléas climatiques, d’apporter un confort thermique mais aussi d’assurer la rétention des eaux de pluie en les intégrant dans l’aménagement paysagé. Ce parti pris, au-delà de l’esthétique du projet, participe à la création d’un équipement à faible impact environnemental.

Le bâtiment privilégie la filière locale bois à travers l’utilisation du pin des Landes, et ce grâce à la technique ABOVE, pour les vêtures et bardages extérieurs.
Cette technique a été mise en place par les membres du pôle de recherche éponyme ABOVE qui regroupent architectes, ingénieurs, chercheurs, industriels et scieries locales, et qui bénéficient de la politique européenne des « clusters ».
En effet, regroupés au sein du pôle de compétitivité Xylofuture qui dynamise l’innovation pour la filière locale forêt-bois française, ABOVE soutenu par la Région Aquitaine, fait partie des outils de politique industrielle et du développement de l’innovation en France.

Ainsi le bâtiment s’affiche comme une vitrine des capacités des matériaux de la région et comme une preuve du savoir faire local.

Paysage, architecture, maîtrise environnementale et techniques innovantes sont liées afin de créer un équipement singulier, établissant un dialogue et un rapport d’échelle juste avec son environnement.